5 décembre 2011

Connaissez-vous le Vampire Marketing ?

En tant qu’éléments culturels, les marques, les marques se doivent de comprendre ces symboles qui jouent un rôle majeur dans nos sociétés. Le dossier central de cette semaine tente de décrypter le succès des vampires dans les œuvres culturelles en faisant un rapprochement amusant entre ces personnages fictifs et nos « vies 2.0 ».

Ces derniers temps, il aura été difficile de passer à côté d’eux ! De la dernière comédie musicale de Kamel Ouali, Dracula, au succès des séries TV comme True Blood ou Vampire Diaries, en passant par le carton de Twilight dasn les librairies puis au Cinéma, les vampires sont partout ! Faut-il voir dans cet engouement de masse un phénomène plus lourd de sens ? C’est la question que s’est posée notre agence de Brand Content Newcast pour le dossier central de cette ROI News. Une analyse qui s’amuse à relever les ressemblances existantes entre « l’être humain 2.0 » et les immortels que sont les vampires !

A priori, tout semble opposer les humains et les vampires : pouvoirs surnaturels, vie nocturne, violences, addictions, etc. Et pourtant, les nouveaux comportements induits par le digital semblent nous rapprocher chaque jour un peu plus d’eux. Nous avons dégagé 4 grands parallèles qui nous rapprochent de nos amis aux dents longues.

We are what we share (Nous sommes ce que nous partageons)

Les vampires sont caractérisés par la force de leur communauté. Comme ces derniers, nous sommes des individus hyper-connectés avec 2 milliards d’internautes dans le monde. Cette « hyper connection » nous a conduit à une « hyper socialisation » avec 1 milliard d’utilisateurs des réseaux sociaux qui s’expriment au sein de communautés de sang, de passion, de valeurs ou d’objectifs communs.

Les vampires modernes et/ou historiques ont toujours été maîtres de leur image. Cette beauté froide, ce personnage travaillé, ces cheveux parfaitement coiffés, ne sont pas sans nous rappeler la gestion de notre image 2.0 qui nous pousse à devenir les maîtres du Personal Branding. Notre entourage construit ainsi sa perception de notre personnalité en fonction des contenus que nous partageons sur les réseaux sociaux et Internet de manière générale.

We own the night (La nuit nous appartient)

A l’image des vampires, nous menons une vie de plus en plus nocturne. Ainsi nos « screenagers » (contraction de « écran » et « adolescent ») reconnaissent être dépendants à Internet (63%) et 10% reconnaissent avoir déjà été réveillés au moins à quelques reprises pendant la semaine par leur téléphone portable. Les jeunes ne sont pas les seuls concernés par ce phénomène. La National Sleep Fundation a ainsi découvert que 95% des américains disent avoir utilisé un appareil électronique dans l’heure précédant le coucher, dont 61% un ordinateur ou un portable. En France, l’activité media des 13 ans et plus entre 00h00 et 5h00 a progressé de plus de 10% en 5 ans (source : Médiamétrie Media In Life) !

The Beast Within (L’animal qui est en nous)

Le digital a nourrit un paradoxe. D’une part, l’accès facilité à l’information permet une meilleure éducation (plus proche, moins cher, plus interactive). D’autre part, le sentiment de toute-puissance que nous donnent les nouvelles technologies favorise un état d’esprit animal et capricieux. Nous voulons tout, immédiatement et n’importe où puisque nous sommes dans une consommation ATAWAD (Any Time, Any Where, Any Device).

Notre instinct animal s’émancipe et demande à s’exprimer. Dans la publicité, la bête qui est en nous fait son grand retour avec Wrangler et sa campagne « We Are Animals » ou encore Aigle avec « la réintroduction de l’homme dans la nature ». Des pulsions animales qui sacrent l’industrie du porno en ligne. Une industrie qui serait plus riche qu’Apple, Google, Microsoft et Amazon réunis !

Tout comme les vampires qui ont développé une addiction au sang, nous avons développé une addiction à Internet et aux réseaux sociaux. Ainsi, 48% des 18-34 ans se connectent sur Facebook dès le réveil et 28% utilisent leur smartphone pour accéder à Facebook, avant d’être sortis du lit !

Une addiction qui trouve son apogée dans le gaming. Selon un chercheur Américain, 40% des joueurs du célèbre jeu en réseau « World Of Warcraft » seraient dépendants…

Dominating Reality (Dominer la réalité)

Les nouvelles technologies amenuisent la ligne qui existe entre réalité et fiction. Des anges qui tombent des cieux, des scènes du passé qui surgissent dans les rues que nous arpentons, la possibilité d’obtenir des informations immobilières en filmant un bien, le corps humain devient le nouvel outil de contrôle du jeu vidéo… L’ensemble de ces phénomènes technologiques prennent place dans la vraie vie et réduisent petit à petit la notion même d’« impossible » en apportant une touche de magie dans notre quotidien. Les vampires ne sont alors plus les seuls à développer des pouvoirs et à transformer la vie en un terrain de jeu.

Au-delà des succès du box-office, les vampires s’inscrivent donc comme un véritable phénomène culturel au plus proche de nos nouveaux modes de vie…

Nous vous invitons à découvrir l’analyse complète de Newcast "Vampire Marketing" en format vidéo ICI :

et en version détaillée sur Slideshare LA :

MERCI aux équipes ayant travaillé sur cette publication et cette vidéo Nesem Ertan et Alexandre Delamaire & Jeremy Lopes pour la rédaction de ce texte. Well done guys.

3 commentaire(s)

  • Lecitoyenengagé - 6 décembre 2011 à 11:05

    Pour aller plus loin il faudrait comprendre qui est derrière cette diffusion massive en notant qu’il y a toujours eu des périodes "vampirisantes". Et quelle influence cherche-t-elle sur notre esprit ?
    Merci en tout cas de cet article intéressant.

  • thomas - 7 décembre 2011 à 16:41

    @lecitoyenengagé : merci pour ce commentaire ! Il est tout à fait exact de dire qu’il y a des périodes où les vampires sont plus présents.... Et nous vivons l’une d’entre elles. Sans doute y’a-t-il un début de réponse ta question sur cet article écrit il y a quelques semaines pour INfluencia : "Vampire, miroir des mythes" http://www.influencia.net/fr/actual...
    Par ailleurs, le thème du vampire occupe une bonne partie de mon livre "Ren@issance Mythologique" c’est pour moi un miroir mythologique qui en dit long sur ce que nous sommes et où nous allons.

  • Imrinee - 14 mars 2014 à 01:39

    auto assurance

    assurance auto tout risque comment malus assurance automobile ...assurence auto ton assurance automobile simulation assurance doit simulation assurance habitation.

Poster un commentaire

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom