1er décembre 2011

Et si Facebook avait toujours existé ?

Le monde serait plus petit grâce à Facebook. Des chercheurs viennent de déterminer que seulement 4 degrés de séparation existent entre n’importe quel membre du réseau. Une découverte qui n’a rien d’étonnant et qui reconnecte avec les plus grands mythes.

On connaît l’histoire de ces scientifiques ayant confié des lettres à des américains en 1960. Le but ? Vérifier combien de degrés de séparation existaient entre des habitants du Nebraska et les habitants de Boston à partir du courrier postal. Ces travaux, menés par l’illustre Stanley Milgram ont prouvé qu’il existait 6 degrés de séparation entre des gens ne se connaissant pas du tout.

Adaptant cette étude à l’ère des réseaux sociaux, des chercheurs italiens ont conçu un algorithme permettant de calculer la distance entre deux utilisateurs du plus grand réseau mondial : Facebook. Disposant d’un accès aux 700 millions de membres du Social Network ils ont étudié quasiment 70 milliards de connexion. La conclusion est claire : la moyenne des rebonds séparant une personne à une autre personne, choisie aléatoirement est de 4,74 que cette personne habite « dans la toundra sibérienne ou dans la forêt péruvienne ». Mieux : la moyenne était de 5,28 en 2008. *

Quelle conclusion en tirer ? Rien de nouveau. L’homme a toujours été social.


Poster un commentaire

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom