9 février 2012

Nous sommes tous des enfants de la Culture Pub

Pubs événements du Superbowl, revival à venir de Culture Pub, renaissance créative, la pub est partout. Les marques nous entourent comme des dieux et des déesses bien vivantes et via la création nous font revivre notre statut d’enfant éternel.

Tous les dimanche soir nous étions des millions à revenir en enfance, émerveillés par le talent de Christian Blachas pendant tant d’années. Tel un conteur, un sorcier ou un magicien, ce dernier nous racontait dans Culture Pub avec un talent unique et avec passion de belles histoires. Car c’est le primat de la publicité : nous faire retourner en enfance. Les créations publicitaires ou les récits de marques sont en effet structurés sur le modèle des grands récits mythologiques, un réel schéma actanciel, un enchaînement problème / solution / résultat, et peuplés de monotypes, des personnages idéal-typiques fonctionnant sur une logique binaire.

George Lewi l’a montré dans son ouvrage Les marques, mythologies du quotidien il y a déjà quelques années : les marques et la publicité sont partie prenante de la structuration mentale de notre univers de pensée par leur capacité à s’ériger en entités mythologiques. Tout comme les héros mythiques, elles savent incarner les rapports de l’individu au groupe et sont le produit de notre imagination collective. Comme Aphrodite la séductrice qui avait le pouvoir de rendre amoureux tous les dieux et tous les mortels, L’Oréal assure avoir le même pouvoir insensé « parce que toutes les femmes le valent bien ».

Lire la suite ICI.


Poster un commentaire

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom