11 avril 2012

Rishad Tobaccowala : "Get Real !" (Inspiration Interview)

Cette interview est la première d’une série d’interviews avec des personnalités françaises et internationales du marketing, des media, du contenu, de l’entertainment, de la communication et du digital que vous trouverez sur ce site.

Rishad Tobaccowala est un des grands penseurs du futur en média et communication. En tant que Chief Strategy & Innovation Officer de VivaKi monde (le réseau media et digital de Publicis rasemblant ZenithOptimedia, Starcom MediaVest, Razorfish et Digitas), il m’a fait l’amitié de livrer sa vision de l’avenir de la communication et du marketing. Inspirant !

//////////////////////

Thomas Jamet : Quels sont les principaux enjeux auxquels le marketing devra faire face en 2012 et au-delà ?

Rishad Tobaccowala : Trois grandes tendances vont présider aux changements du monde du marketing en 2012 : tout d’abord, l’usage et la diffusion des réseaux sociaux comme Twitter et Facebook - que 1,6 milliards de personnes utilisent déjà à travers le monde - va s’accroitre. Deuxième tendance : la mobilité, qui va relier le digital et l’analogue de façon inédite et accélérée, notamment le point de vente de plus en plus connecté et la TV de plus en plus sociale. Enfin, le rythme du changement va s’accélérer et chaque entreprise devra être plus rapide et plus réceptive afin de conserver ses consommateurs et ses clients.

Pourquoi selon vous, se dirige-t-on vers un nouvel âge d’or de la publicité ?

Le marketing tel que le définit Kotler c’est être capable de "comprendre et de répondre aux besoins des consommateurs". Quand les consommateurs se retrouvent en position de force grâce aux nouvelles technologies comme les réseaux sociaux et les smartphones, il devient essentiel de véritablement les comprendre et de répondre à leurs besoins. On le sait et on le dit depuis longtemps, ce sont eux qui ont le pouvoir et non le marqueteur. Ils possèdent l’information et peuvent percer à jour tout ce qui leur semble discutable. Le marketing gagne donc en importance car dans un monde d’accélération, de diversification et de prise de pouvoir, on a besoin d’avoir de meilleurs insights, de créer de nouvelles formes d’engagement, de trouver des façons inédites de mesurer et d’évaluer les innovations du storytelling, rendues possibles par l’emploi des nouvelles technologies.

Pourquoi avez-vous fixé dans certains articles cette date du nouvel âge d’or de la pub à 2016 ?

D’ici 2016, 3 milliards de personnes auront accès à l’Internet au niveau mondial, avec des procédés mobiles avancés et un accès rapide et illimité au haut débit. On prévoit que le "Data Driven Marketing", qui autorise la personnalisation des services, devienne très efficace économiquement ; et que le e-commerce, le mobile, et le commerce traditionnel fusionnent en un même tout.

Quelles sont les différentes étapes de ce processus ?


Le changement est inévitable à cause de cinq facteurs-clef.

Premièrement, à cause du coût décroissant du stockage et du tri de données qu’on appelle "Data Driven Marketing" ou "Big Data". Deuxièmement, à cause du pouvoir, de la vitesse et de la mobilité croissantes de la technologie, conjugués avec les très bas prix qui ont court sur plus de la moitié de la planète. Troisièmement, à cause de l’intégration des réseaux sociaux dans tous les aspects du marketing, qui permettra la connexion continue des entreprises, de vos amis et des professionnels. Quatrièmement, à cause de la réinvention des agences marketing et des départements clients dès qu’ils auront compris que les gens sont désormais si puissants qu’ils sont eux-mêmes devenus marketeurs en demandant à leurs amis, en comparant les prix, en échantillonnant un produit dans le monde réel ou virtuel - il n’y a qu’à regarder la façon dont vous planifiez vos vacances ou achetez une voiture de nos jours. Les marketeurs vont faciliter ce "self marketing" en créant de l’information, du contenu et du service et la possibilité de se connecter avec d’autres utilisateurs/acheteurs facilement. Enfin, les nouvelles technologies vont permettre non seulement de meilleures analyses et choix des cibles, mais aussi de meilleures façons de raconter des histoires avec une nouvelle palette d’outils qui combinera vidéo, audio, mot, graphique avec mobilité, données et participation.

Pouvez-vous expliciter vos positions sur le futur de la publicité, et plus précisément sur l’association de l’humain et du digital ?

Il est très important de comprendre que tandis que la technologie a un fonctionnement binaire (oui ou non), les gens fonctionnent eux par analogie (oui ou non ou peut-être). Leur choix est émotionnel et non purement dû à la logique. Nous rêvons et nous désirons, et ces émotions sont importantes à la fois pour glaner des insights et pour raconter des histoires. Les gens sont plus lents à changer que la technologie. Ils doivent digérer l’accélération et l’information à leur rythme.

Que signifie une de vos injonctions fétiches ("Get Real") pour vous ?

Cette phrase "Get real" marche à trois niveaux :

En premier lieu, les marketeurs devraient prendre en compte la connaissance des consommateurs sur leurs produits et leurs services, et ce la consiste à ne pas essayer de les prendre pour des idiots ou de leur mentir. Deuxièmement, les marketeurs ne devraient pas prendre pour prétexte leur expérience dans le métier pour ne pas se réinventer et s’améliorer. En ce sens, "Get real" signifie être honnête avec soi-même.

Enfin, les entreprises devraient être en permanence réalistes à propos de ce qui se passe sur leur marché et savoir qu’il y a de nouveaux concurrents talentueux prêts à défendre leur business dans des endroits inattendus. Regardez ce qui est arrivé à Kodak lorsqu’ils ont refusé de prendre en compte le digital ou RIM quand ils n’ont pas pris au sérieux l’Iphone et les Android.

Rishad Tobbacowala est Chief Strategy & Innovation Officer de VivaKi (ZenithOptimedia, Starcom MediaVest, Razorfish, Digitas)

Pour plus d’informations sur les travaux de Rishad Tobaccowala :

Son blog

Son Tumblr

Son fil Twitter

Et une vidéo bonus :

7 commentaire(s)

  • laurianne8652 - 14 octobre 2014 à 11:57

    Je vous remercie pour cette info, cela tombe à pic pour moi ;)


    Sans que rien ne puisse plus arrêter cette prolifération, ces cellules se multiplient à l’infini, en tout cas tant qu’elles trouveront assez de nourriture pour assurer leur survie. Si on connaît si bien l’influence de l’activité physique sur les cancers, c’est que des cancérologues férus de sport, comme mon ami le docteur thierry bouillet qui a créé l’association cancer, arts martiaux et informations. C’est l’un des plus puissants compléments anticancer. Source : grossesse. Celle-ci a nécessairement un lien avec notre statut hormonal. La radioactivité liée à l’action de l’homme explosions nucléaires, accidents de centrales. Mais surtout, si vous avez ou si vous avez eu un cancer, ne jeunez pas.
  • laurie4511 - 7 mars 2015 à 18:00

    Je vous remercie pour cet article, cela tombe bien pour moi !


    Comme on le verra souvent dans ce livre, et en ceci nous ne faisons que préconiser nos modes alimentaires d’antan qui n’étaient pas si mauvais que cela, tous les excès à long terme sont à proscrire. Les enzymes capables de les produire sont dites de phase I , elles sont plus ou moins présentes d’un individu à l’autre. Ce phénomène est dû à l’action de l’oxygène et de l’air. ? La question de la digestion du lait cette enzyme, pratiquement toujours présente chez les enfants jusqu’à la puberté, a tendance à disparaître ensuite chez la plupart d’entre nous11. Source : mutuelle sante. Ont-elles été soumises à un traitement cancérigène quelconque ? La pollution est-elle à ce point plus importante dans les villes américaines qu’à tokyo ou à osaka ? Certainement pas, ni l’un ni l’autre, bien évidemment ! Alors que s’est-il passé chez ces femmes pour que, en à peine deux générations, un risque aussi important, aussi spécifique, aussi vital ait pu être modifié à ce point et explique le phénomène observé ? En réalité, une seule chose s’est produite et qui démontre ici, de façon éclatante, le propos de ce livre. 1 -Le tabac : pardon, mais je ne peux m’empêcher de le remettre ici.
  • laurence8694 - 12 avril 2015 à 13:35

    Je voulais juste vous remercier pour cet article cela tombe à pic pour moi


    Ici, nous ne ferons que brièvement les indiquer car ils ne nous intéressent cette fois qu’en tant que cibles éventuelles des mécanismes pro cancérigènes ou anti cancérigènes de nos aliments. Imaginez que ce soient les lipides de la viande qui sont nocifs, les résultats observés avec la consommation de 100 g de viande américaine hypercalorique et hypergrasse n’auraient rien à voir avec ce que l’on aurait obtenu si l’étude avait été faite en france. Aller plus loin : http://www.moralisation.fr. Imaginez maintenant que vous ayez les yeux bleus et la peau blanche mais que, division cellulaire après division cellulaire, vos cellules ne conservent pas à l’identique votre patrimoine génétique, c’est-à-dire, notamment, ne conservent pas stables les gènes qui font que votre peau est blanche et que vos yeux sont bleus. Tout ce qui les concerne, leur présence ou non, leur degré d’activité, est génétiquement déterminé : cela veut dire que nous héritons de nos parents le fait d’avoir beaucoup ou pas de ces enzymes, ou que ces enzymes soient peu actives ou hyperactives.
    meilleur mutuelle mutuelle moins chere devis mutuelle Comparatif mutuelle santé meilleur assurance santé Comparateur mutuelle santé comment choisir sa mutuelle comparatif de mutuelle santé santé Comparateur mutuelle santé mutuelle pas cher meilleure mutuelle comparatif assurance santé mutuelle strasbourg
  • ava9772 - 3 juillet 2015 à 18:16

    Top cet article, top ;)


    Chaque fois qu’une cellule a besoin de fabriquer une protéine qui va lui être nécessaire pour assurer sa fonction, elle déroule le parchemin et elle le lit jusqu’à ce qu’elle arrive sur le gène dont elle a besoin et, là, elle va faire une sorte de copie de ce gène et, grâce à un système très sophistiqué de transport, elle acheminera cette copie jusque dans 1’ usine à protéines>>, la protéine nécessaire sera alors fabriquée et déclenchera la mise en oeuvre de la fonction cellulaire souhaitée. En tant que président de l’institut national du cancer. D’une cellule au milieu d’un million de milliards d’autres cellules, elles, normales. Aller sur le site : http://cmutuelle.com/. Pour définir précisément l’obésité, il faudrait pouvoir mesurer avec précision la masse graisseuse et situer le niveau à partir duquel la morbidité et la mortalité augmentent.
    meilleur scarlatine photo Comparatif mutuelle votre mutuelle moins chere http://triglyceride.blog.com/ laryngite devis diverticulite perforée comparatif mutuelle santé
  • isabella9529 - 5 juillet 2015 à 15:19

    Je voulais juste vous remercier pour cet article top


    L’un de ces flavonoïdes, la quercétine, que l’on trouve en grande quantité dans la livèche, les piments forts jaunes, mais aussi dans les câpres et le cacao, est un inhibiteur des. Arrêtez de fumer, c’est ce qu’il y a de plus dangereux. R, toutes les études le montrent, son incidence, c’est-à dire le nombre de nouveaux cas diagnostiqués chaque année, ne cesse d’augmenter. Site de l ?association : bachelor degree. Si elle est bonne, inutile de chercher des carafes filtrantes ou des eaux en bouteilles, inutilement plus chères. Drass en 2002 en région parisienne a montré que 6,2% des enfants souffraient d’obésité et ce, particulièrement dans les milieux défavorisés. 2L’excès de laitages, qu’il s’agisse du lait ou de produits fennentés fromages, yaourts chez l’homme.
    comparatif bronchite aigue Comparateur de mutuelle santé comparateur mutuelle la constipation comparaison mutuelle santé mutuelle santé pas chère vaccin tuberculose Comparateur mutuelle santé
  • Sitepenalise - 6 août 2015 à 12:53

    Il est clair que le consommateur est dorénavant en position de force, à condition qu’il sache utiliser les outils mis à sa disposition, car comparer les prix et les produits n’est pas si simple qu’on veut bien nous le faire croire. Les comparateurs de prix sont tous plus ou moins biaisés puisqu’ils ne comparent que des "partenaires"...
    Les nouveaux services de remarketing ( voir mon article sur le remarketing dynamique) me font un peu peur vis à vis de la vie privée, mais il faut faire avec, finalement on y gagne tous a avoir un internet moins pollué avec des choses qui ne nous intéressent pas ;)

  • magalie3962 - 12 novembre 2015 à 01:42

    Un grand merci pour cet information, c’est exactement ce que je cherchais ;)


    Or toutes les études épidémiologiques le montrent : seules 36 % des femmes atteintes de faire un comparatif mutuelle senior du poumon à hong kong et 24 %à peine à shangaï fument. Mais, et le sucre, me direz-vous ? Eh bien, du sucre, en tout cas en tant qu’aliment que nous mangeons, il n’en est absolument pas question ! Et c’est là l’amalgame frauduleux dont je vous parlais plus haut. N a fait tout cela, au cours des siècles de son histoire, en partant du fond d’une grotte ou` il est né, sans lumière et sans feu, sans langage et terrorisé par le monde qui l’entourait, il a fait tout cela parce qu’il était intrinsèquement et consubstantiellement animé d’une soif intarissable pour la connaissance, pour le progrès. Aller plus loin : http://www.inprnt.com/. Et le thé ? Le thé est l’une des boissons les plus consommées dans le monde et est particulièrement riche en antioxydants.

Poster un commentaire

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom